mercredi 4 mai 2022

Mariage forcé

Si l’émergence d’une tripolarisation de la vie politique française autour d’un bloc centriste, d’une droite et d’une gauche radicales, a été manifeste lors de l’élection présidentielle, la recherche de rassemblements à tout prix à l’œuvre à gauche et à droite pose la question de la réduction de l’offre politique pour les électeurs.

Faut-il se réjouir d’une recherche de rassemblement et la fin des divisions ou au contraire regretter une tendance à l’effacement de la diversité des courants politiques ?

samedi 30 avril 2022

Vouloir l'optimisme

Nous sortons à peine d'une période électorale importante et pourtant dans 40 jours, les français seront à nouveau appelés aux urnes, pour choisir leurs députés. 

Un autre scrutin essentiel pour nos vies et notre pays qui fera immanquablement figure de 3eme tour, parce que quelques semaines seulement après les élections présidentielles et parce que permettant d’asseoir et confirmer la victoire d’Emmanuel Macron ou à l’inverse de la contrebalancer en donnant du poids à l’opposition.

jeudi 24 février 2022

Le crépuscule et les affres de l'URSStalgie

La diplomatie n'est pas l'arme des faibles, au contraire c'est l'usage de la force qui l'est.

A l'issue de semaines de vrai-faux suspense, l'annonce du lancement par Vladimir Poutine d'une opération militaire nous rappelle une autre époque ou les frasques de dictateurs Nord Coréens. Les missiles russes ont fini par s'abattre sur les ukrainiens, une attaque préméditée qui ébranle l'Europe et les Etats-Unis.


dimanche 12 décembre 2021

Gauche perdue, cheveux gras

Décembre 2021, à quatre mois de l'élection présidentielle, alors que l’ensemble de la gauche, partie en ordre dispersée, pèse moins de 25% toute mouillée, deux de ses candidats, crédités de 1% et 4% dans les sondages, viennent d’annoncer au cours des mêmes 24 heures, être près à s’effacer et rallier l’idée d'une primaire qu'ils avaient pourtant toujours rejeté. 

Certaines manœuvres politiques ressemblent parfois davantage à des mouvements de panique, de nouveaux soubresauts d'un calvaire sans fin pour les électeurs de gauche ... L'heure est grave.