vendredi 28 décembre 2012

Qui voudra bien sauver le soldat Bozizé ?

© Vincent Fournier/J.A

Depuis le 10 décembre 2012, le Sékéla, une coalition d'armées rebelles centrafricaine menace le Président François Bozizé aux commandes d'un pays bien mal-en-point depuis son coup d'état en 2003.

Complètement dépassés par l'avancée fulgurante de leurs adversaires, le gouvernement et son Ministre de la Défense, Francis Bozizé (fils de) cherchent leur salut dans une hypothétique aide extérieure. Toutefois, ni les amis tchadiens qui avaient pourtant soutenu Bozizé dans son accession au pouvoir ne semblent cette fois décidés à bouger, ni les français, François Hollande ayant annoncé que la "France n'était pas là pour protéger un régime" ni les américains qui ont préféré évacuer leur ambassade. Le voisin camerounais quant à lui, reste muet.

Au pied du mur, le clan Bozizé, dont les proches occuperaient un quart des sièges du parlement selon le chercheur Roland Marchal, est aux abois.
La famille du Président a quitté le navire pour Kigali et les Banguisois, presque habitués à ce genre de turpitudes, ne peuvent que constater l'impuissance de leur armée, qui à l'image du pays semble condamnée à être le parent pauvre de la région.
Épilogue des années Bozizé, marquées par un développement économique en panne, la paupérisation de la population, l'impasse du dialogue national et l'enrichissement de l'élite ?

Alors que l'avancée fulgurante des troupes rebelles laisse peu de doute quand à la survie du régime de Bozizé, on peut se poser la question du rôle du Tchad dans cette situation.
Idriss Déby Itno, lui-même parvenu au pouvoir par la force d'un coup d'état en 1991 et qui a failli être renversé en 2006 et 2008, ne semble pas très enclin à sauver son voisin.
Pourtant riche du pétrole qu'il exploite depuis le milieu des années 2000, le Tchad possède des moyens militaires conséquents, mais l'ami Bozizé qui s'est progressivement émancipé de son tuteur, n'est-il pas finalement devenu un voisin aujourd'hui inutile ?

La République centrafricaine aux marges de l'Afrique from Voe on Vimeo.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire