mardi 15 octobre 2019

Mamans voilées, quand l'intolérance éclipse la laïcité


Comment les mamans voilées sont-elles devenues les nouveaux boucs émissaires d'une partie de la classe politique ?
Aujourd'hui, il n'est pas rare qu'elles soient parfois quasiment dépeintes dans le débat public comme les tentacules de l'hydre islamiste. Ces mamans ainsi stigmatisées a qui il est concrètement reproché de porter un voile lors de sorties scolaires, se retrouvent accusées de bafouer notre République laïque alors que cette dernière au contraire n'interdit nullement aux citoyens de pratiquer leurs croyances et les signes extérieurs qui vont parfois avec, mais au contraire elle leur permet d'avoir la liberté de les exprimer.


Dernier épisode en date, une maman voilée accompagnatrice d'un groupe scolaire montrée du doigt par des élus l’extrême-droite qui exigent qu'elle quitte la salle du Conseil régional où elle se trouvait avec un groupe d'enfant.

À  Creil, d’autres mamans voilées accompagnatrices d'une classe de maternelles de l'école Pergaud ont été interdites d’entrer dans la caserne des sapeurs-pompiers que les enfants venaient visiter.
Que dire aux enfants témoins de ces scènes ?
Qu'ont-elles fait de mal ? Ne pourrait-on pas simplement les laisser vivre tranquillement ? 
En quoi seraient-elles un danger pour notre République ?
Qui peut croire sérieusement que ces femmes seraient des chevaux de trois du radicalisme ? 
Qui peut même croire que leur voile serait une arme de prédication pour détourner nos enfants ?

Je ne comprends pas que dans notre société marquée par tant d'injustices, par la précarité et la misère, par des hommes, des femmes et des enfants qui dorment dehors ou encore par l'urgence climatique, on puisse considérer le foulard que porte certaines mamans lors des sorties scolaires, comme un sujet grave et crucial pour notre République.

Quelques jours après la grande messe de l'extrême-droite et de sa star Éric Zemmour, quelle tristesse de constater les contradictions et la frilosité du Gouvernement face à ces sujets. Quelle tristesse que de voir les débats et les médias se délecter de ce type de sujet. 

Rappelons le encore, laïcité ne veut pas dire uniformité, c'est au contraire la liberté et la diversité. C'est le cadre qui permet à toutes et tous de vivre et exprimer ses convictions, en n'imposant rien et naturellement en respectant l'ordre public.
La laïcité, ce n'est rien de plus et ce n'est rien de moins.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire