vendredi 7 décembre 2018

Savoir écouter et entendre


Le 6 décembre, devant le Lycée Jules Uhry de Creil.


Les images des confrontations entre manifestants et forces de l’ordre de ces derniers jours, nous ont tous heurté. Alors que les évènements du week-end dernier, notamment dans les rues de Paris ont créé l’émoi, la journée de demain laissent craindre le pire.
C’est d’autant plus le cas, lorsque l’on assiste à des scènes surprenantes comme celles qui se sont déroulées hier en plein centre-ville de Creil devant le Lycée Jules Uhry, ou ailleurs dans l’Oise, à Compiègne ou Beauvais, à l’instar de nombreuses autres villes en France, lorsque les forces de l’ordre font à présent face à des mineurs et que l’on assiste des scènes surréalistes, révélatrices aussi d’une situation qui n'a déjà que trop dégénéré.Quoi que l'on pense des revendications initiales des gilets jaunes, qui certes réunissent sous la même chasuble des revendications très diverses, c’est à l’origine avant tout une exaspération légitime face au coût de la vie et la pression fiscale qui a motivé les premières manifestations.

mercredi 3 octobre 2018

Le départ des fidèles et l’art de changer des têtes plutôt que de tendre une oreille


La démission du Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, qui fait suite à celles de Nicolas Hulot et Laura Flessel le 4 septembre dernier, ne devrait-elle pas être l’occasion pour le Président et le Premier ministre d’écouter les raisons de ces départs, de les analyser, chercher à les comprendre et en tirer des enseignements, au lieu de simplement espérer passer à autre chose rapidement en remplaçant une tête par une autre ?

jeudi 20 septembre 2018

Mahamadou ISSOUFOU, le Président de l’Etat d’urgence ?


La vie politique nigérienne n’a jamais été un long fleuve tranquille. Alors que l’actualité du pays est marquée par de vives tensions sur plusieurs fronts, l’élection présidentielle de 2021 cristallise les rivalités et les ambitions notamment au sein du parti du Président sortant, que la constitution empêche de se représenter.
Taxée de dérive autoritaire, sa ligne politique est actuellement critiquée pour être trop proche des occidentaux et en particulier des français et des américains. L’implantation de bases militaires sur le sol nigérien et l’autorisation de survol du pays par des drones armés américains, ainsi que l’adoption d’une loi de finance favorisant l’implantation de sociétés étrangères tout en créant dans le même temps de nouveaux impôts pour les nigériens, lui ont définitivement collé cette image et celle « d’ami de la France ». 

Retrouvez l'intégralité de mon analyse sur le site de l'Afrique des idées.

vendredi 6 juillet 2018

Présidentielle 2018 au Cameroun.


Depuis 1982, le Cameroun a connu 6 élections présidentielles, 7 Premiers ministres mais toujours le même visage au sommet de l’État. Au classement mondial des Présidents détenteurs de la plus longue longévité à cette fonction, Paul BIYA culmine à la deuxième place, juste derrière son homologue Equato-Guinéen Teodoro OBIANG (Président depuis le 3 août 1979).
L’élection présidentielle prévue en octobre 2018, s’annonce donc à la fois sans surprise et n’en ai pourtant pas moins cruciale puisqu’elle intervient dans un contexte de vive tension sécuritaire et aussi, parce qu’il s’agit peut-être de la dernière de l’ère BIYA.

Retrouvez l'intégralité de mon article sur le site de l'Afrique des idées.

mardi 24 avril 2018

Situation politique en Casamance.


Située dans l’un des pays d’Afrique dont la stabilité politique fait figure de modèle, la région de la Casamance, est en proie depuis quelques semaines à des affaires de crimes qui ravivent des tensions que l’on pensait apaisées.
36 ans après le déclenchement d’un conflit mené par le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) pour l’autonomie de la région, ce territoire qui représente un cinquième de Sénégal, aspire à présent au calme. Si la guérilla est divisée et affaiblie et que le Président Macky Sall a annoncé vouloir faire de la paix dans la région l’une de ses priorités, le risque d’une détérioration de la situation plane et avec elle, l’accroissement du sentiment d’abandon des Casamançais.

Retrouvez l'intégralité de mon article sur le site de l'Afrique des idées.

mardi 27 février 2018

Retour sur la conférence "L'Afrique, continent des possibles ?"


Retour sur la rencontre organisée par l'association Les Amis de l'Afrique le 10 février 2018 sur "L'Afrique, continent des possibles ?" avec Douglas MBIANDOU, promoteur du programme "10000 Codeurs", Fondateur de la société OBJIS, Jeannine FISCHER SIEWE TCHAMO, Fondatrice de Wawa l’asso, Thierry BARBAUT, Responsable stratégies digitales de l’Agence des Micro Projets, Fondateur du média info-afrique.com et Isabelle BERRIER, Fondatrice de la plateforme Welcoming Diasporas. Rencontre animée par Johann LUCAS, Président des Amis de l'Afrique, avec la participation de Naïma LAHFAIRI, Irène FASSEU et Khalid HIMA.